Le retour à la maison sur le dos du boeuf

Libre comme l’air sur le dos du Bœuf, il rentre gaiement à la maison dans le brouillard du soir, avec son grand chapeau de paille et sa cape.
Où qu’il aille, une brise fraîche l’accompagne, tandis que dans son cœur règne une profonde tranquillité.
Ce Bœuf na pas besoin d’un seul brin d’herbe.



Plus on avance dans la pratique, plus on se rend compte qu’elle est source de joie et de créativité. En se libérant progressivement de ses attachements qui engendraient tant de tensions, on sent jaillir le rire à l’intérieur de soi. On commence à se prendre moins au sérieux et à jouir davantage de la vie, car on s’ouvre à son caractère changeant.



<< page précédente    1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11    page suivante >>