La capture du boeuf

Il doit saisir fortement la corde et ne pas la lâcher, car le bœuf a encore des tendances malsaines.
Tantôt il fonce vers les hauteurs, tantôt il flâne dans un ravin brumeux.



La capture du boeuf n’a guère posé de difficulté. En revanche, il aura fallu que le bouvier déploie beaucoup d’énergie et de force pour le maintenir. De même, s’il n’est guère difficile de s’asseoir en suivant une méthode, le respect des instructions requiert, à la longue, de la détermination et une grande force de caractère.



<< page précédente    1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11    page suivante >>